ENFANTS ET ADOS

Enfants et ados

Orientations pédagogiques

L’apprentissage de l’autonomie : Ne pas faire à la place de la personne, mais lui donner les moyens de faire et d’expérimenter tant sur les aspects de la vie quotidienne, que sur les temps de loisirs. Pour nous, accompagner c’est miser sur les capacités de chacun à développer ses propres ressources, capacités d’initiatives et de choix.

Le respect du rythme de vie de la personne : ce qui implique de permettre le déroulement harmonieux des journées, en évitant des contraintes horaires inutiles. C’est aussi permettre de prendre son temps, de rompre avec le rythme de l’institution, de l’activisme auquel elle est contrainte dans son quotidien.

L’apprentissage de la vie sociale : « Vivre ensemble » en instituant des règles de vie, en favorisant la concertation, la relation d'aide et de coopération au sein de la maisonnée.

Traduction dans nos actions

Considérer chacun dans sa globalité : chacun a une construction affective et sociale qui lui est propre. L'accueilli vient avec son histoire que nous ne connaissons, ni ne connaîtrons vraiment. Il arrive avec des attentes, des envies, des besoins. Notre action auprès de lui sera courte et limitée dans le temps. Il faut donc être prudent, humble et sérieux.

Apporter des réponses aux besoins spécifiques de la personne et réunir les conditions nécessaires qui tendront à lui offrir :

  • Un espace repéré et adapté,
  • Un repérage dans le temps,
  • Des règles de vie clairement identifiées.

Déroulement des séjours

La préparation
Préparer le séjour avec les travailleurs sociaux/la famille/la personne accueillie : Avant le séjour nous prenons contact avec chaque travailleur social et famille. Un dossier de renseignement sur le participant est rempli par celui-ci. Un pré- visite de présentation de notre équipe, de notre projet éducatif, de notre lieu de vie et de ses règles est proposé à l’accueilli. Nous définissons en lien avec lui et son référent les attentes, besoins et objectifs de ce séjour. Nous veillons à établir un lien de confiance mutuel et nous recueillons toutes les informations utiles au bon déroulement du séjour pour le participant. Cette relation se poursuit, pendant et après le séjour.
Pendant le séjour
Afin d’accompagner la personne durant le séjour, et lui permettre d’avoir des repères, une chambre est mise à sa disposition et aménagée selon ses besoins. Un même accueillant accompagne la personne durant tout le séjour. En cas de difficulté, de besoin de relais… la personne définie comme étant d’astreinte durant l’accueil peut intervenir. Il s’agit d’un membre de l’association (permanent ou accueillant).
Dès le début du séjour, les règles fondamentales définies par l'accueillant ainsi que l’organisation du séjour seront présentées et expliquées aux personnes :
  • Pas de mixité dans tout ce qui relève des lieux privés (chambres, douches…),
  • Respect des lieux communs où tout le monde participe à leur entretien,
  • Respect des espaces privés de chacun,
  • toute atteinte au respect à l’intégrité physique, morale ou affective d’autrui se verra sanctionnée et, dans le pire des cas, la possibilité d’éviction du séjour est possible.
La gestion des conflits
Tous les conflits sont gérés par la discussion, le dialogue. Nous faisons confiance aux personnes que nous accueillons. Toutes les petites « bêtises » sont obligatoirement réparées. En cas d’agressivité des personnes, nous cherchons d’abord à comprendre et tentons de permettre à celles-ci d’exprimer leur malaise autrement que par des actes violents. Nous tentons de mettre en place avec la personne « des rituels » qui lui permettent de pallier à son incapacité momentanée de s’exprimer autrement (on sort faire une balade, on va voir les ânes, on le laisse tranquille). Il n’est pas non plus question de cautionner l’expression d’agressivité, nous sommes là pour signifier à la personne qu’il a le droit d’être en colère, malheureuse, de souffrir de certaines situations, mais il n’a pas le droit de se mettre en danger et de faire mal aux autres. Cette règle est clairement posée dès l’arrivée de la personne. En cas de trop grandes difficultés nous faisons appel aux parents, éducateurs, travailleurs sociaux qui peuvent nous éclairer sur les conduites à tenir, le retour de la personne peut être alors envisagé en lien avec l’accueilli et son référent éducatif.
De manière générale, nous faisons en sorte de diminuer les phénomènes de tensions et d’agressivité : en favorisant des moments de relation individualisée avec la personne sur des moments de la vie quotidienne ou les activités.
Une relation de confiance et de respect mutuel s’instaure et des objectifs sont fixés avec le participant. Tout cela étant présenté dès la pré- visite, celui-ci sait que cet accueil est possible seulement sur un engagement mutuel de respect.
La vie quotidienne
la personne participe aux tâches quotidiennes avec l’accueillant en fonction de ses capacités. Elle est responsable du rangement de sa chambre et de ses affaires. L’accueillant juge de l’état de la chambre et accompagne la personne pour le rangement si nécessaire et pour le ménage.
La personne accueillie se lève seule, à son rythme. Les couchés seront cependant accompagnés et une heure sera fixée en fonction de l’âge du mineur.
Tous les programmes télévisés devront recevoir l’accord de l’accueillant.
Les repas sont des moments privilégiés d’écoute et d’observation et donc de relation, d’échange. Ceux-ci ont un réel rôle éducatif. La personne accueillie participe à l’élaboration des menus et repas. Elle est encouragée à goûter à tous les plats, mais jamais forcée.
Les activités
Les activités sont d’autant plus riches qu’elles s’inscrivent dans un processus, dans un projet. Il ne s’agit pas de réaliser un objet en soi, mais un objet intégré à un projet collectif ou individuel. L'activité est un moyen pour atteindre un objectif, mais ne doit en aucun cas être une fin en soi. Nous veillons à ce que chacun trouve sa place dans les activités que nous proposons, nous favorisons les jeux et activités de types coopératifs, qui mettent en œuvre et valorisent les compétences de chacun.
L’essentiel des activités que nous proposons repose sur la relation avec l’animal , l’environnement. Nous développons depuis plusieurs années maintenant des activités en lien avec l’Âne. Ces activités s'adressent entre autres à un public présentant des déficiences intellectuelles, motrices ou des troubles du comportement.
Les activités proposées reposent sur trois points essentiels :
  • L’épanouissement de l’enfant en lui donnant l’occasion de découvrir et exploiter un nouvel environnement et un nouveau type de relation avec l’homme (accueillant) et l’animal.
  • La découverte d’un animal atypique (l’âne)
  • Éviter au maximum les activités de consommation et permettre ainsi une découverte de la nature, de son environnement et de toutes ses richesses.
Après le séjour
À chaque fin d’accueil, un retour sur le déroulement du séjour est communiqué au référent de la personne. Les retours portent sur le comportement de la personne, son état de santé, sur une évaluation des objectifs qui ont été fixés en lien avec l'accueilli et son référent lors de l’élaboration de son projet d’accueil. Toutes les confidences ne portant pas atteinte à l'accueilli sur sa sécurité morale, physique et affective restent dans notre maison.